Népal : le « Contrôle d’absence de danger » de Facebook rassure les proches.

J’ai eu la chance il y a quelques années de faire un voyage au Bhoutan (pour le boulot), ce qui m’a valu de me faire quelques amis avec lesquels j’entretiens depuis une relation irrégulière mais fidèle, via Facebook.

Je me demandais si ces amis avaient été touchés par le tremblement de terre au Népal, pays frontalier du Bhoutan, quand ce message s’est affiché sur ma timeline Facebook :

Népal Facebook

Sonam a donc signalé à Facebook qu’il était en vie et, mieux encore, en sécurité… J’ignorais l’existence de cette fonction qui concerne toute personne dans une zone géographique touchée par une catastrophe (déterminée visiblement par United States Geological Survey).

La fonction permet aux proches de cette personne de savoir si elle se trouve dans la zone touchée, et le cas échéant, de savoir si elle s’est déclarée en sécurité ou pas. Elle permet d’avoir ainsi la liste de ses amis affectés ou pas par la catastrophe.

Népal FacebookNépal Facebook

 

Cette fonction offre une excellente illustration de ce que les réseaux sociaux ont de meilleur à offrir. Ils jouent ici pleinement leur rôle en rapprochant concrètement les hommes et potentiellement en sauvant des vies comme ça a été le cas à de nombreuses reprises ces dernières années.

Aux Etats-Unis, Facebook est devenue la première source d’information utilisée par ceux qui ont besoin d’être rapidement informé (prévention, victimes, proches…) en cas de catastrophe naturelle, notamment les ouragans et les inondations.

Auteur du billet : 

J'accompagne les entreprises dans leur communication sur les médias et réseaux sociaux : stratégies de contenu et d'animation, community management, formation, conférences. Je suis basé à Rennes, en Bretagne.