S’inscrire sur Weibo : une expérience qui fait aimer la démocratie

Weibo

Le procès qui vient de s’ouvrir (UEJF – Union des Etudiants Juifs de France contre Twitter) soulève la difficile question du rapport entre la démocratie, la liberté d’expression et les nouveaux usages nés de l’utilisation des réseaux sociaux.

Twitter est il responsable des propos haineux qu’il transporte ? Non, selon le réseau social américain qui rappelle qu’il est américain, dépend du droit américain et que si on est pas content, on est pas obligés de s’inscrire.

Oui, selon la tradition française qui a déjà obligé dans le passé certains sites (Ebay par ex.) à contrôler ses contenus sous peine d’être condamné.

La position de l’UEJF serait entre les deux : Twitter n’est pas responsable des propos, mais doit livrer les identités de ceux qui ont proféré des insanités. Twitter aurait la possibilité le faire et ne s’embarrasse d’ailleurs pas de vertu quand il s’agit d’aller promouvoir son réseau à la Corée du Nord. Mais dans le cas de la France, pas sûr que Twitter accepte de donner ses infos.

Les chinois ont, à leur façon, résolu une partie du problème… Imaginez que pour vous inscrire sur Twitter ou Facebook, vous soyez obligé de donner votre numéro de portable et votre numéro de carte d’identité. Ca vous ferait mal n’est-ce-pas ? C’est pourtant ce à quoi ont dû se résoudre les 400 millions de Chinois inscrits sur Weibo.

Formulaire d'inscription à Weibo

Comment donc concilier démocratie, liberté d’expression et (nouveaux) outils de communication ? Les rencontres d’Averroès ont apporté quelques éléments éclaircissants sur le sujet si toutefois on arrive faire abstraction de certains propos relevant des thèses complotistes et bigbrotheriennes, selon lesquelles nous, Français, serions manipulés, contrôlés en permanence, vivant dans une dictature qui ne dit pas son nom.

Toutefois, par mesure de sécurité, je vous remercie de renseigner votre numéro de passeport et votre téléphone portable si vous écrivez un commentaire.

Auteur du billet : 

J'accompagne les entreprises dans leur communication sur les médias et réseaux sociaux : stratégies de contenu et d'animation, community management, formation, conférences. Je suis basé à Rennes, en Bretagne.