Twitter à l’usage des débutants 4

Quelques règles de base pour une bonne utilisation de Twitter dans un cadre professionnel. Ce post est une synthèse volontairement succinte de ce que j’ai pu lire sur le net à ce sujet, et de ma propre expérience.

Préambule

Twitter était à la base un réseau social. L’idée de base était de pouvoir informer ses amis de « ce que l’on était en train de faire maintenant ». Les utilisateurs ont rapidement détourné cette mission originelle pour faire de Twitter un réseau d’information. Autrement dit, je partage des informations avec mes connaissances.

Dans le cadre d’un usage professionnel, l’efficacité de Twitter n’est pas immédiate. Ne vous attendez pas à savoir tout sur tout immédiatement. Le réseau d’information se construit avec le temps. Mais l’effet boule de neige est réel, et au bout de quelques semaines de suivi régulier et raisonnable, Twitter devrait vous apporter ses premiers bénéfices.

Petits conseils entre amis…

– Choississez-vous un nom d’utilisateur court  et significatif. Si c’était à refaire, je choisirais @lmyszka ou @lmyzk plutôt que @lionelmyszka. L’intérêt d’un nom court : garder de la place pour le message, car Twitter n’autorise que 140 caractères!

– Remplissez votre bio sur Twitter. Quelques éléments suffisent : votre société, votre fonction, vos centres d’intérêt et votre éventuel blog. Cela permet aux visiteurs de vous « suivre » en connaissance de cause.

– Choississez bien vos following, c’est à dire les personnes dont vous allez suivre l’actualité. Inutile de s’abonner aux nouvelles de @britneyspears ou @billgates qui risquent de polluer votre veille.

– Si quelqu’un vous « follow », c’est à dire s’est abonné à votre actualité, suivez le à votre tour, à moins que son domaine d’application ne soit totalement hors de votre champ d’intérêt. C’est une question de politesse. Eh oui, la politesse est importante aussi sur Twitter!

Se créer un réseau d’information

– Tweetez des informations pertinentes. C’est à dire en rapport avec ce que vous attendez de Twitter. Comme sur tous les médias sociaux (et les groupes humains en général), on donne ce que l’on reçoit. Relayez des sites intéressants dans votre domaine de compétence, partagez vos expériences professionnelles, vos analyses, etc. Bref, apportez VOTRE VALEUR AJOUTEE.

– Participez. Répondez de temps en temps aux questions posées par un autre « tweetos », re-tweetez les messages qui vous on paru intéressants. Un de vos messages a été re-tweeté? Remerciez la ou les personnes qui ont relayé votre information.

– Récoltez. Twitter c’est aussi un excellent moyen de se faire connaître, montrer ce que l’on sait faire, gagner en crédibilité, notoriété. Cela permet aussi d’augmenter le trafic qualifié sur votre site internet.

Dialoguer avec ses clients

– Twitter permet de répondre en temps réel à des questions posées par ses clients. Ceci est valable surtout pour le B2C. Cela demande bien entendu une certaine disponibilité. De plus en plus d’entreprises choisissent d’ailleurs d’embaucher des community managers, chargés de cette écoute, cette médiation en ligne dont Twitter est un des canaux.

– Twitter permet d’être alerté rapidement en cas de problème sur un produit, et par le même canal, de faire passer très rapidement un message à tous ses clients. Je vous renvoie à l’exemple du transporteur STAR (Keolis), à Rennes, qui utilise Twitter pour prévenir ses usagers d’éventuels problèmes sur les lignes.

Faire de la veille

– Veille concurrentielle : vos concurrents sont peut-être déjà sur Twitter (il est temps de vous y mettre !). Que font vos concurrents? Comment communiquent-ils avec leurs clients?

– Veille économique et technologique, voir à ce sujet un post précédent consacré à la veille.

– Trouver des clients. Les besoins exprimés sur Twitter peuvent vous permettre de trouver de nouveaux clients, ou d’identifier de nouvelles opportunités de développement. Twitter c’est aussi un lieu de recommandation, où vos clients satisfaits vous servirons de relais.

Dialoguer avec ses collègues

– J’ai eu récemment une conversation téléphonique avec Francis Senceber, un pionnier du net, précurseur dans le domaine des usages numériques en France (ici interviewé par Jean-Michel Billaut). F. Senceber m’expliquait qu’une des sociétés qu’il conseille avait adopté Twitter pour favoriser la communication interne. L’entreprise en question est dans le second oeuvre du batiment. Peintres, maçons, électriciens sont connectés sur Twitter grâce à leur smartphone. Ils informent de leur activité, en même temps qu’ils sont informés de l’activité des autres employés. L’intérêt pour la société qui gère ces différents corps de métier est de connaître à tout moment la localisation de ses employés, leur disponibilité, l’avancement des travaux. Twitter permet une auto-organisation sur le terrain puisque les employés ont une visibilité en temps réel sur l’activité de l’ensemble des employés de la société. A noter que dans ce cas précis, le réseau n’est ouvert qu’aux employés, Twitter offrant la possibilité de protéger son compte.

Avec quelle interface utiliser Twitter?

La principale est le site Twitter lui même. Simple, mais limité.
Il existe des dizaines d’applications pour optimiser son utilisation de Twitter. Elles permettent principalement de diviser sa timeline en colonnes (messages reçus, messages envoyés, messages mentionnant mon nom, colonne de recherche, gestion des contacts)

J’utilise Seesmic en ligne. Tweetdeck, Echofon, Hootsuite font partie des services en ligne (ou téléchargeables pour être installés directement sur l’ordinateur) qui fonctionnent également très bien.

Le vocabulaire Twitter

– Tweets : messages de Twitter. Chacun des tweets fait 140 caractères maximum et comportent souvent des liens qui renvoient vers des sites ou des blogs.

– TL, timeline. C’est la liste des tweets que vous recevez. C’est un peu l’équivalent de la boîte aux lettres des emails.

– RT, re-tweet. C’est l’action qui consiste à copier-coller un tweet qui vous paraît intéressant et que vous souhaitez partager avec votre communauté.

– Micro-blogging : se dit de ces médias sociaux qui a la différence de Facebook ou des blogs par exemple, n’autorisent pas de publier de long textes, mais sont limités en caractères. En pratique, Twitter est quasiment le seul outil de micro-blogging.

Twitter en chiffres (pour épater ses collègues)

– Twitter compte 75 millions d’utilisateurs dans le monde, environ 130.000 en France.

– Le nombre de tweets, messages envoyés via Twitter, a dépassé les 10 milliards. Twitter a été créé en 2006.

– 50 millions de tweets sont envoyés tous les jours.

– Dell a gagné 6,5 millions de dollars en 2008-2009 en proposant ses surplus sur Twitter.

Twitter, dans l’esprit…

Twitter permet d’abolir un peu plus le temps et les distances. L’ exemple le plus souvent cité pour illustrer cette puissance de communication est celui du crash du boeing dans la baie de Hudson, signalé et photographié par un touriste qui se trouvait sur place au moment des faits. Les agences de presse n’avaient réagi qu’une demi-heure plus tard à l’époque. Depuis, Twitter a largement fait les preuves de sa puissance d’information, notamment lors de la révolte safran en Birmanie, ou lors des manifestations d’opposition en Iran, qu’il était possible de suivre en temps réel en dépis de l’interdiction des médias par les autorités iraniennes.

En dehors de l’aspect « journalisme citoyen » ce que Twitter fait au monde du journalisme, il peut le faire dans votre secteur. Twitter vous permet d’être informé en temps réel des informations qui circulent sur le domaine de compétence qui est le vôtre. Je reprends l’exemple cité dans un précédent post pour illustrer ce potentiel :

J’ai dîné récemment avec un repreneur d’entreprise dans le secteur du solaire. Il connaissait l’existence de Twitter mais sans en connaître réellement le principe, et tenait ça pour un “autre Facebook”. Comme une bonne démo vaut mieux qu’un long discours, j’ai simplement cherché le mot “solaire” dans l’application Twitter de mon smartphone.  Les trois derniers posts, qui avaient moins de 2 minutes d’existence (j’ai quand même eu un peu de chance, je l’avoue) lui ont permis d’apprendre 1- la construction d’une nouvelle centrale solaire, 2- le nom d’un magazine en ligne consacré au solaire et dont il ignorait l’existence, et 3- dans ce même magazine, un article sur le chauffage solaire individuel, au coeur de son métier.

Quelques outils pratiques.

– Trouver les utilisateurs de Twitter pour un lieu donné

– Personnaliser le fond d’écran de son Twitter

– Partager une image, une photo, sur Twitter.

Pour en savoir plus

–  L‘article très complet de conseilsmarketing.fr  sur Twitter, qui donne une foultitude d’outils pour optimiser son utilisation de Twitter.

– Un article portant sur les usages innovants de Twitter en entreprise

– Une présentation de synthèse à l’usage des débutants

Auteur du billet : 

J'accompagne les entreprises dans leur communication sur les médias et réseaux sociaux : stratégies de contenu et d'animation, community management, formation, conférences. Je suis basé à Rennes, en Bretagne.